La Banque Postale vise la neutralité carbone d’ici 2040

Pour sa 4e édition, les Assises de la Banque et de l’assurance citoyennes se sont déroulées devant un public restreint à 50 personnes conséquence de la situation sanitaire. Mais elles ont été relayés largement grâce à un Live sur Twitter, LinkedIn et Yammer avec des posts façon Réseaux Sociaux pour l’interne. Les annonces se sont enchaînées en format émission de télé avec Sébastien Folin à la barre. Pour les décrypter, le FlashTweet a eu la chance de pouvoir interviewer Vincent Ricordeau, président de KissKissBankBank, Catherine Charrier-Leflaive, DGA en charge de l’assurance à la Banque Postale et Antoine Lissoski, DG de CNP Assurances dans le cadre de sa série Déconfinons les idées lancée pour tirer les leçons pour le monde post-Covid. Des podcasts à écouter d’urgence !

Inclusif et durable : ces deux mots résument bien la tonalité des dernières Assises de la Banque Postale organisées ce mercredi à Paris, au coeur du siège social de la banque. Durable parce que cette 4e édition était résolument placée sous le signe de de la Transition écologique ; inclusif parce qu’on a beaucoup parlé de solidarité, d’engagement citoyen et surtout beaucoup d’assurance citoyenne.

Comme l’a rappelé Catherine Charrier-Leflaive, DGA en charge de l’assurance à la Banque Postale, pendant la crise sanitaire, la banque a pris des mesures exceptionnelles et solidaires : assurance scolaire remboursée, exonération de franchise en cas de sinistre, téléconsultation gratuite, application du tarif « petit rouleur » pour l’assurance auto. Et elle n’entend pas en rester là. La DGA a lancé un gros chantier sur la Transparence qui vise à rendre compréhensible les contrats d’assurance en les traduisant en langage clair.

Rendre les contrats d’assurance lisibles

« A l’occasion de cette pandémie, on s’est rendu compte à quel point les personnes ne savent pas ce pourquoi ils sont assurés ou ce pourquoi elles ne sont pas assurées. L’exemple évidemment le plus marquant a tourné autour de la détresse des pros et les petites entreprises qui ont découvert qu’ils avaient une RC d’exploitation sans dommage qui ne couvrait pas les cas de pandémie » souligne-t-elle dans le podcast du FlashTweet (à découvrir plus bas). « On a une vraie responsabilité citoyenne ! »

Mais au-delà de la lisibilité des contrats d’assurance, ce risque désormais identifié est devenu un sujet de place avec une mutualisation possible. Et c’est un sujet sur lequel le gouvernement travaille avec l’ensemble des assureurs. La piste est de travailler sur un système similaire à celui des catastrophes naturelles dans lequel les assureurs interviendraient en premier niveau et l’Etat prendrait le relai. Une bonne nouvelle !

Signe du changement de paradigme, puisque la Banque Postale a fusionné avec CNP Assurances pour devenir un géant européen de la bancassurance, l’évènement a été renommé « Assises de la banque et de l’assurance citoyennes », sous l’impulsion de son nouveau président du Directoire, Philippe Heim. Jusqu’à présent directeur général délégué de la Société Générale, en charge des activités de la banque de détail à l’international, services financiers et assurance, il remplace Remy Weber qui a quitté la Banque Postale en août.

La Banque Postale veut être neutre en carbone dans 20 ans

Sur fond de crise sanitaire économique et sociale liée à la Covid 19, ce focus sur une assurance plus inclusive et plus citoyenne avait du sens. Tout comme en avait l’axe sur la Transition Ecologique et plus globalement la finance durable, qui s’inscrit dans la stratégie de la banque depuis 4 ans.

Mais à l’occasion des Assises de 2020, Philippe Heim a voulu marquer le coup en annonçant une accélération sur le sujet de l’environnement. En effet, la Banque Postale se fixe comme objectif de devenir neutre en carbone d’ici 2040- soit 10 ans avant la date limite fixée par l’accord de Paris- sur l’ensemble de ses activités bancaires. Un sacré challenge mais que la banque devrait relever : fidèle aux engagements pris en 2018, sa filiale gestion d’actifs devrait bien basculer 100% de ses actifs en gestion ISR à fin 2020. Pour mémoire, c’est le premier gérant en France en nombre de fonds labellisés ISR (Investissement Socialement Responsable) avec 89 fonds labellisés.

Parallèlement, engagée dans la lutte contre le changement climatique et pour accompagner la transition énergétique et écologique, CNP Assurances passe une nouvelle étape en signant les Principles for Sustainable Insurance, une initiative lancée par les Nations Unies, à laquelle la Banque Postale avait adhéré depuis 2012. Ces principes servent de cadre aux assureurs pour intégrer les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans l’ensemble de leurs activités.

Cette politique long terme ne date pas d’aujourd’hui. En effet, CNP Assurances a adopté un plan de sortie définitive du charbon thermique et n’investit pas dans des entreprises dont plus de 10 % du chiffre d’affaires est lié au charbon thermique. Et dans le cadre de son adhésion à l’Alliance Net-Zero Asset Owner, elle mène un dialogue actionarial avec les entreprises pour s’assurer qu’elles visent la neutralité carbone. Sur ce point les résultats sont là, puisque comme l’indique Antoine Lissoski, DG de CNP Assurances, dans le Podcast enregistré avec le FlashTweet (à découvrir plus bas), « En 2019, nous avons voté contre 17% des résolutions que les sociétés proposaient et avec qui nous avions dialogué, parce qu’elles n’entraient pas dans la politique de droit de vote que nous avons arrêtée et publiée ».

700 millions d’euros de prêts verts

Mais ce n’est pas tout car la Banque Postale accompagne aussi la Transition Ecologique au travers des prêts verts, qu’elle a lancé en 2019, en direction des collectivités locales. Ils ont permis de financer près d’une centaine de projets autour de la mobilité propre, de l’eau, de l’assainissement, la valorisation des déchets. Montant total :  700 millions d’euros.

Nouveauté cette année, cette offre de prêts verts est étendue aux entreprises et aux professionnels pour financer le même type de projet. Ces prêts sont assortis de conditions à respecter en matière environnementale et font donc concrètement bouger les lignes.

Demain & Citoyen, l’appel à projets pour s’engager

Banque citoyenne, définitivement green cette année, la Banque Postale lance aussi cette année un appel à projets « Demain & citoyen ». Destiné aux entreprises, associations, micro-entreprises et particuliers, ils devront porter sur des projets solidaires et innovants qui répondraient aux problématiques nées de la crise sanitaire ou s’inscrire dans les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD) de l’ONU.

Les porteurs de projets ont jusqu’au 16 novembre pour déposer leur candidature sur la plateforme KissKissBankBank. Outre les 5000 euros de dotation, ils bénéficieront de l’expertise de la plateforme de crowdfunding, ainsi que de platform58, OpenCNP et LBPAM ou encore l’Adie et l’Agence Française de Développement.

KissKissBankBank veut devenir une maison des entreprises citoyennes

L’autre annonce qui a marqué cette journée concerne KissKissBankBank et a été portée sur scène par Vincent Ricordeau, DG de la plateforme que le FlashTweet a eu la chance d’interviewer (à découvrir plus bas). Le très dynamique patron de KissBankBank & Co travaille sur la création d’une plateforme d’engagement citoyen à horizon 2021. L’objectif de ce portail est d’accueillir et fédérer l’ensemble des initiatives/entreprises citoyennes pour devenir une « maison des entreprises citoyennes ».

Depuis 2017, KissKissBankBank a beaucoup grandi au travers de ses acquisitions et diversifications : aujourd’hui KissKissBankBank & Co, c’est aussi Lendopolis, qui fait de l’investissement de particulier à particulier ou de particuliers à entreprises, Goodeed, la régie solidaire dont les dons sont financés par les annonceurs et MicroDon, le spécialiste de l’arrondi en caisse et sur salaire, que la plateforme a racheté en juillet. Un vrai pôle européen du crowdfunding et du financement participatif élargi qui a collecté 30M€ en 2019 pour des projets créatifs, associatifs ou entrepreneuriaux.

Objectif : coller aux 17 objectifs ODD de l’ ONU

 Avec ce projet de portail, KissKissBankBank veut permettre aux citoyens de pouvoir s’engager au quotidien. « On va coller aux 17 objectifs ODD de l’ONU pour le monde de demain soit meilleur, plus juste, plus ouvert, plus égalitaire, plus respectueux de l’environnement et faire en sorte que chaque citoyen puisse se diriger vers une ou plusieurs actions citoyennes sur ce portail, qui lui font de lui un citoyen plus engagé » détaille Vincent Ricordeau dans le podcast de décryptage du FlashTweet.

Premier partenaire à rejoindre la plate-forme d’engagement citoyen, Hello Carbo est une application qui permet de calculer votre empreinte carbone en fonction de vos déplacements et de vous proposer des solutions pour compenser cette empreinte carbone.

La 4e édition des Assises de la Banque et de l’assurance citoyennes a été résolument green et inclusive. Et on ne peut que l’applaudir ! Rendez-vous pour la 5e édition en 2021 pour suivre les progrès. #StayTuned ⚡️

Emmanuelle Leneuf pour le FlashTweet. Paris, le 18 septembre 2020

Vous aimez cet article ?

Share on twitter
Partager sur Twitter
Share on linkedin
Partager sur Linkedin
Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on pinterest
Partager sur Pinterest

Laissez un commentaire

No Comments
Leave a Reply