DATE :

14 septembre 2021

>

14 septembre 2021

LIEU :

Paris

Comment GRDF accélère sur la digitalisation

Et de 20 ! Depuis 2019, GRDF a lancé pas moins de 20 appels à projets/ à pitch pour l’aider à se transformer dans le cadre d’une stratégie d’open-innovation bien huilée. Impulsée par Jean-Philippe Cagne, directeur R&D, innovation, data, valorisation, elle a permis de passer de 1 à 15 appel à projets en 2021. En 2 ans, GRDF a reçu près de 300 candidatures, soit 10 par mois. Car le gazier veut accélérer sur la digitalisation alors qu’il s’est fixé d’atteindre la neutralité carbone à horizon 2050. Le but de ces appels à projets ? Trouver des projets innovants à co-développer avec les start-ups afin de pouvoir les expérimenter sur le terrain.

Appel à projet pour digitaliser le réseau

Dernier en date : l’appel à pitch sur la digitalisation des réseaux lancé dans le cadre de la Maddy Keynote , qui s’est déroulé le 14 septembre à Ground Control, dans le 12e arrondissement de Paris. Objectif : constituer un écosystème de startups innovantes pour accélérer l’injection des gaz renouvelables dans les réseaux gaziers grâce à l’IA et l‘IoT ou le Edge Computing, dans la perspective d’atteindre la neutralité carbone en 2050

Relayé à l’occasion de la Rentrée du FlashTweet afin d’élargir le nombre de candidats et pouvoir sourcer plus largement des start-ups spécialisées dans ces domaines, il était donc orienté sur la digitalisation des réseaux. Car la production locale de gaz vert impose de repenser complètement la conduite et l’exploitation du réseau de GRDF.

Mission accomplie puisque 3 start-ups supplémentaires se sont portées candidates, qui sont venues s’ajouter à celles qui avaient déjà été sélectionnées par GRDF.

Sept start-ups sur scène

Et 7 d’entre elles sont montées sur scène mardi dernier, sous une pluie rafraichissante, pour pitcher leurs solutions (pour découvrir l’ensemble des start-ups, c’est par ici). Une tribune idéale pour se faire connaître et trouver de nouveaux clients, qui s’ajoute aux expérimentation sur le terrain menées avec GRDF ou ses clients.

Et c’est bien ce qu’elles ont toutes souligné quand elles ont été interviewées par le FlashTweet : l’accompagnement de GRDF leur a ouvert de nouveaux marchés, qu’elles ne soupçonnaient même pas, en France mais aussi à l’étranger.

Wavely met les machines sur écoute

Comme l’illustre Marion Aubert, co-fondatrice de Wavely, qui explique dans son interview que la collaboration avec GRDF leur a ouvert un nouveau marché : celui de la méthanisation. Spécialisée dans la maintenance prédictive, la pépite frenchy met les machines sur écoute grâce à des capteurs IoT qui utilisent l’intelligence artificielle pour détecter une panne.

Vainqueur octobre 2020 de l’appel à projets « Monitoring des sites de méthanisation », Wavely déploie depuis des capteurs de vibration et de son sur des installations de biométhane afin d’anticiper les pannes.

Pour l’énergéticien, cette expérimentation de digitalisation permettra à terme de faire des économies de coûts, liés à la décentralisation de la production de gaz vert. Pour rappel, depuis 2011, le gaz devient renouvelable et la production locale est en plein boom en France.

Produit à partir de déchets organiques, le gaz vert est fabriqué en majorité par les agriculteurs. Et comme il augmente la part d’énergie renouvelable dans les consommations d’énergie, il réduit les émissions de gaz à effet de serre. Dans ce cadre, GRDF a besoin de solution pour adapter son réseau à cette nouvelle donne.

Pour découvrir toutes les start-ups qui ont pitchées, c’est par là !

Ecotech Ceram et son stockage thermique à l’assaut de l’Europe

Même son de cloche sur l’impact positif du partenariat avec GRDF du côté d’Ecotech Ceram ! La start-up améliore l’efficacité énergétique des industriels et des producteurs d’énergies renouvelables par des solutions de stockage thermique. Et elle va pouvoir tester sa solution de digitalisation chez un client de GRDF, porcelainier et grand consommateur de gaz. Dans la foulée, la validation technique et commerciale de GRDF ouvrent des marchés à Ecotech Ceram, y compris à l’export. Résultat : l’Allemagne et les pays d’Europe du Nord sont en ligne de mire !

Eco-Adapt met le turbo

Du côté d’Eco-Adapt, on souligne aussi que GRDF a eu un rôle-clé pour attaquer ce nouveau segment de la méthanisation. En effet, les méthaniseurs sont de petites exploitations disséminés sur tout le territoire. Comme le résume, Mathieu Peterschmitt d’Eco-Adapt : “C’est un marché sur lequel on aurait pas eu accès autrement. Le partenariat nous permet d’accélérer sur cet axe de développement“.

Spark Cleantech à la pointe sur l’hygrogène

Enfin, dernier exemple avec Spark Cleantech, vainqueur de l’appel à projets “Décarbonation de l’industrie” en avril 2021. La start-up conçoit une unité de production d’hydrogène, décarbonnée et décentralisée pour les usages de l’industrie. Crucial, quand on sait que le problème de l’hydrogène réside dans le transport, énergivore et coûteux. L’intérêt d’être accompagné par GRDF pour Spark Cleantech ? Être au plus près des décisions sur un marché fluctuant.

GRDF accélère sur le verdissement du réseau de distribution de gaz

Avec cet appel à pitchs, GRDF veut accélérer la digitalisation et le verdissement du réseau de distribution de gaz. En jeu : respecter la feuille de route de la Stratégie Nationale Bas-Carbone ainsi que les objectifs de neutralité des émissions fixés par le gouvernement d’ici 2050. Le chantier est immense : 100% du gaz qui transitera dans le réseau devra être renouvelable.

Mais ce n’est pas le seul chantier en matière de digitalisation. Et la mécanique de l’open-innovation est désormais bien enclenchée : ce sont les directions métiers ou les directions Regions qui sont à la manoeuvre pour élaborer les appels à projets. Ces derniers répondent donc à une problématique identifiée et bien définie. Un changement de paradigme !

Ainsi GRDF travaille également sur des sujets de mobilité durable et sur des solutions pour augmenter l’autonomie des véhicules qui roulent au gaz. Autre sujet de digitalisation : élaborer une technologie qui permettra de liquéfier le gaz. Dans le cadre d’innovations de rupture qui nécessitent de construire un prototype, c’est l’énergéticien qui finance. En somme un duo gagnant-gagnant pour GRDF et les start-ups !

Vous aimez cet article ?

Share on twitter
Partager sur Twitter
Share on linkedin
Partager sur Linkedin
Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on pinterest
Partager sur Pinterest

Laissez un commentaire

No Comments
Leave a Reply