RH et IA : quelles tendances pour 2022 ?

Un des apprentissages de cette période, c’est que les collaborateurs sont prêts à utiliser leurs mobiles et des QR code pour accéder aux ressources RH de l’entreprise. Et c’est valable pour toutes les populations y compris les cols bleus. Ce sont des choses que nous avons testé pendant cette période. Nous avons des taux d’adoption de l’ordre de 70% des collaborateurs. “Pour Sylvain Letourmy, directeur Stratégie Solutions RH d’Oracle France, il est clair qu’en 2022, les salariés sont plus que jamais décidés à reprendre en main leur évolution professionnelle. Dans son interview accordée au FlashTweet, il annonce une des grandes tendances pour cette année : “ce que 2022 appelle c’est le fait de s’engager à démocratiser l’accès aux ressources RH pour tous les collaborateurs de l’organisation“.

Manque de visibilité sur des opportunités de carrière

Et pour cause ! D’après l’étude Oracle-Workplace Intelligence, menée auprès de plus de 14 000 cadres de 12 pays, 41% des personnes interrogées font état d’une perte de contrôle sur leur carrière. Un chiffre qui a doublé depuis le début de la pandémie.

Pire, 72 % des Français interrogés ont le sentiment de se trouver dans une impasse personnelle et professionnelle. Etouffés par la routine, ils sont confrontés à une solitude sans précédent et à un stress inédit.

C’est souvent par manque de visibilité sur des opportunités de carrière ou parce qu’ils ont le sentiment que leurs compétences sont devenues obsolètes” détaille Sylvain Letourmy. Ce n’est pas une surprise mais le chiffre est sans équivoque : 80% des collaborateurs déclarent que 2021 les a impactés négativement !

La conception de la réussite change

Dans ce contexte morose, 91 % des Français en ont profité pour réfléchir à leur vie. Résultat : 85 % disent concevoir différemment la réussite depuis la pandémie. Dans le top 3 des priorités figurent l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle, la santé mentale et la flexibilité au travail. En clair, choisir où et quand travailler.

On sent bien que les collaborateurs ont décidé de reprendre en main leur engagement pro perso, et la définition des limites entre ces 2 mondes“, analyse le directeur Stratégie Solutions RH d’Oracle.

Gagner moins pour privilégier un engagement sociétal

L’autre tendance-clé à retenir pour 2022 est un corollaire de cette nouvelle conception du succès. Il s’agit de l’alignement des valeurs des collaborateurs avec l’engagement sociétal des organisations. “46% des collaborateurs déclarent qu’ils sont prêts à concéder des bénéfices financiers pour privilégier un engagement dans lequel ils se reconnaissent “.

Secoué par une crise sans précédent, les gens réévaluent le type d’employeur pour lequel ils veulent travailler. La notion de sens et d’éthique, l’engagement sociétal et la volonté de servir des objectifs qu’ils se fixent sont au coeur de leur préoccupations.

Des outils tech pour développer des compétences

Autre fait marquant à garder en tête pour 2022, jamais le désir de changement n’aura été aussi fort. Ainsi 83% des salariés interrogés dans le monde déclarent vouloir évoluer ou changer de carrière. Et ils ne sont clairement pas satisfait de l’accompagnement apporté par leur employeur (à 85%).

En France, ils sont même 30% à se déclarer prêt à renoncer à une partie de leur salaire, en échange de plus de possibilités d’évolution de carrière ! C’est dire…Leur souhait : pouvoir développer des compétences et disposer d’outils tech pour les aider à avancer dans leur carrière.

Car, et c’est nouveau, grâce à la pandémie, les usages numériques ont évolué ! “Faire appel à l’IA, flasher des QR codes pour accéder à des contenus, c’est quelque chose qui est devenu complètement naturels pour eux“.

QR Code à la main et robots à la rescousse

C’est un grand pas en avant, qui va de pair avec la généralisation des chatbots et l’adoption de l’usage du QR code dans les restaurants suite à la pandémie. Désormais les salariés s’attendent à le faire dans le domaine professionnel.

D’après l’étude AI@Work, -dont c’est la 4e édition-, 85% souhaitent que la technologie les aide à définir leur avenir. Plus impressionnant, 82% pensent que les robots sont mieux à même de les aider à développer leur carrière que des humains. En France, ils sont 65 % à être prêts à effectuer des changements sur la base des recommandations d’une IA.

Intelligence Artificielle plébiscitée

Globalement ils font confiance à l’intelligence artificielle pour les aider à mener leur carrière. Pourquoi ? impartialité des recommandations, faculté à répondre rapidement aux questions relatives à leur carrière ou bien encore capacité à trouver de nouvelles offres d’emplois adaptées à leurs compétences actuelles.

Inutile de dire qu’il va falloir s’adapter à cette nouvelle donne en entreprise. Car les salariés ont soif d’outils qui les aident à évoluer et acquérir des compétences dans un monde incertain. Comment ? en recensant les compétences dont ils ont besoin, en leur recommandant des moyens de les acquérir et en leur proposant les prochaines étapes pour leurs objectifs de carrière.

Rassurez-vous : si les collaborateurs font confiance aux robots, ils considèrent que les humains ont encore un rôle essentiel à jouer. Il reste meilleur pour fournir des conseils se basant sur son expérience personnelle ou en identifiant leurs forces et leurs faiblesses !

3 hashtags pour 2022

En résumé, si on ne devait retenir que 3 hashtags pour 2022, ce serait Equilibre, Ecoute et Employabilité. Ces 3 E magiques synthétisent les attentes des salariés pour 2022.

Equilibre, car les collaborateurs ont beaucoup donné pendant 2 ans. Ils ont été à la hauteur de la confiance accordé par les managers. Mais “En 2022, ils vont vouloir se recentrer, se rééquilibrer, redéfinir ce qui est leur contexte de réussite pour cette année

Ecoute, parce que “87% des collaborateurs déclarent que les entreprises ne font pas assez d’efforts pour recenser les besoins de leurs effectifs“. Or “face à un effectif qui fonctionne en environnement hybride, il devient beaucoup plus difficile de capter les signaux faibles“.

La durée de vie moyenne d’une compétence est de 2 ans

Employabilité, car c’est le sujet majeur dans un contexte ou les salaries sont préoccupés par l’obsolescence de leurs compétences. Ce n’est pas surprenant quand on sait que la durée de vie moyenne d’une compétence est estimée à 2 ans par l’OCDE ! Deux ans, c’est le temps qu’il fallait avant pour faire un référentiel métier.

Dans ce contexte, la technologie a un rôle clé à jouer. Elle aide “les organisations à recenser les compétences des collaborateurs et leur permet de déclarer les compétences qu’ils détiennent, qu’ils souhaitent développer”.

Mais la tech rend aussi possible defaire un matching avec les opportunités de carrière ou de formation de ses collaborateurs et les organisations à mettre en relation les apprenants avec les sachants“. Un point-clé dans un monde en mutation pour le plus grand bénéfice des organisations.

En d’autres termes, ” la technologie, en 2022, c‘est un accélérateur de la mise en relation des collaborateurs et des ressources au sein des organisations ! “. #Tech4Good, à n’en pas douter !

Pour aller plus loin, découvrez la FlashInterview de Sylvain Letourmy d’Oracle France.

C’est parti pour les 3 questions à Sylvain Letourmy, directeur Stratégie Solutions RH.

1️⃣D’après l’étude #AI@Work d’Oracle, qu’est-ce que la crise liée au Covid19 a changé pour les salariés ?

2️⃣IA et RH : quelles sont les tendances pour 2022 ?

3️⃣Quels sont les 3 hashtags qui vont marquer 2022 ?

A lire aussi sur le même sujet, #Flash sur 2022 – Future of work : les nouvelles exigences du travail hybride

Pour découvrir les FlashInterview du FlashTweet, c’est par ici

Pour faire une FlashInterview, c’est par

Vous aimez cet article ?

Share on twitter
Partager sur Twitter
Share on linkedin
Partager sur Linkedin
Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on pinterest
Partager sur Pinterest

Laissez un commentaire

No Comments
Leave a Reply