Donner du sens à l’innovation ! RDV 7H30 & 19H30 @flashtweet

Laurence Kerjean, la girl powa de la santé mentale

Après le gaspillage alimentaire, la santé mentale est le nouveau combat de Laurence Kerjean : elle a décidé de monter une plateforme de mise en relation patients-médecins dédiée à ce sujet. Objectif ? trouver un praticien spécialisé tout en s’informant ou/et en pratiquant des séquences de relaxation. En quelque sorte, un mixte entre Doctolib et Petit Bambou ! Après avoir réussi sa campagne de crowdfunding, la girl powa de la santé mentale va lancer CaptainZen cet été !

Un algorithme pour recommander des praticiens

Trouver le bon thérapeute, obtenir un RDV et amorcer un suivi est un véritable parcours du combattant. Partant de ce constat, Laurence Kerjean, et son associée Elsa, ont imaginé un site didactique et pratique, couplé avec un outil de mise en relation très performant.

Il repose sur un algorithme symptôme/âge qui recommande les meilleures pratiques & praticiens adaptés aux symptômes et à la tranche d’âge des utilisateurs. Cerise sur le gâteau : il permet de sortir de la mise en relation géolocalisée pour fluidifier l’accès aux spécialistes les plus recherchés.

Avec plus de 100 pratiques, CaptainZen va adresser aussi bien les symptômes physiques (douleurs chroniques, mal de dos, maux de tête) que psychiques (stress, anxiété, insomnie). Il va proposer à la fois thérapies classiques (psychologue, psychiatre) et médecines douces (réflexologue, ostéopathe, naturopathe). A date, la plateforme compte déjà un écosystème de plus de 50 praticiens et +de 500 praticiens pré-qualifiés. Enjeu : répondre aux besoins des 12 millions de personnes affectées en France par les troubles mentaux.

Un agent conversationnel empathique

En geek affirmée, Laurence Kerjean sait que la technologie peut diagnostiquer rapidement les troubles liés à la dépression, l’anxiété, la schizophrénie ou les symptômes liés aux HPI (haut potentiel intellectuel). Son objectif ultime : faire travailler ensemble les praticiens spécialistes et les datasciences/neurosciences.

La CEO de CaptainZen prévoit de lever des fonds d’ici la fin de l’année. Et pour cause : Laurence Kerjean, et son équipe, travaillent sur un agent conversationnel. Il orientera le patient vers les praticiens et/ou vers des contenus adaptés. Il s’appuie sur un algorithme qui demande beaucoup d’investissements. Et notamment sur la partie NLP avec le développement d’un réseau neuronal d’analyse du langage.

A terme, cet agent conversationnel pourra même déterminer la sévérité de chaque situation. Il pourra fournir les recommandations les plus adaptées, y compris la redirection vers des services d’urgence !

De l’Oréal à CaptainZen

Le wellness, Laurence Kerjean connait puisqu’elle pratique au quotidien des entraînements sportifs qu’elle a longtemps partagé sur Instagram. Et le coaching, elle l’a appris une formation de préparatrice mentale qu’elle vient d’achever. Lève-tôt, volontaire et pleine d’énergie, elle croit à la force de la discipline versus la motivation.

Mais c’est aussi, et surtout, une serial entrepreneuse pleine de ressources ! Après avoir lancé le Frigo Jaune, l’ex- marketeuse chez l’Oréal, plonge dans un nouveau défi entrepreneurial. Cette fois-ci, le projet est porté avec une autre femme. Si elle est la pro marketing & sales, Elsa Langlasse, psychologue, est le Zen de CaptainZen. Un duo d’enfer qui promet d’aller loin pour lever les tabous et soulager les maux du siècle.

Son mantra ? La célèbre phrase de Mark Twain : ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. Doctolib et Petit Bambou, n’ont qu’à bien se tenir !

🧡 Suivre Laurence Kerjean sur Twitter

En savoir plus sur le #FFWomenInTech

🔛Pour lire les autres portraits de Women In Tech, c’est par ici

⚡️ Envie de nous suggérer la prochaine #FFWomenInTech ? C’est par là

Vous aimez cet article ?

Share on twitter
Partager sur Twitter
Share on linkedin
Partager sur Linkedin
Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on pinterest
Partager sur Pinterest

Laissez un commentaire

No Comments
Leave a Reply