Intelligence Artificielle : le plan européen de Microsoft

Organisé traditionnellement au lendemain du sommet international Tech For Good, le salon Viva Technology s’inscrit lui aussi dans le “bien commun” porté par les forces en présence, au premier rang desquelles figure Microsoft France. Le géant américain mise lui aussi sur une IA au service du “good”, ce qu’explique sa COO, Laurence Lafont.

Microsoft n’est pas venu à VivaTech les mains vides. Le président Emmanuel Macron demande de la Tech For Good ? Le géant de Redmond répond par des preuves. Nouveauté cette année, le salon de la Tech, qui s’étend sur 56 000 m2, a ouvert un nouvel espace baptisé “Better Life Avenue” qui présentent toutes les solutions exemplaires sur le Hall 2. Cette quête de “good”, en faveur du bien commun, passe par des actions concrètes présentées par Microsoft France, dans lesquelles les collaborateurs de Microsoft s’investissent bénévolement dans le cadre d’un programme baptisé Share IA, initié par Eneric Lopez, directeur de l’IA en France. Après

Qui connaît Seeing AI ? Ce projet, développé en 2015 par un collaborateur malvoyant de Microsoft lors d’un OneWeek Hackathon, permet à une personne n’ayant pas toutes ses capacités visuelles d’écouter ce qui se présente autour d’elle. Avec un simple smartphone et ses capteurs vidéos, une intelligence artificielle analyse l’environnement et décrit par la voix ce qui s’y trouve. Le système va jusqu’à évaluer la distance, le nombre de personnes et même leurs expressions. Bien loin des usages répressifs de la reconnaissance faciale qui ont cours dans certains pays ! Encore en version bêta, Seeing AI se décline aujourd’hui en langue française. Sur le front de l’éducation, un autre visage de la Tech For Good, Microsoft accélère aussi. Après avoir annoncé en avril un partenariat avec la pépite OpenClassRoom (sacrée prochaine licorne européenne à VivaTech) afin de former à l’IA, le géant de Redmond s’apprête à annoncer un partenariat de grande ampleur avec un acteur du marché de l’emploi pour former à l’intelligence artificielle et à la Data science.

Conscient que la matière grise n’est pas qu’à Paris, Microsoft France déploie son Plan IA, lancé l’an dernier, en région. Après un premier lab créé à Nantes, deux nouvelles antennes sont prévues d’ici à la fin 2019 et 20 écoles de l’IA devraient voir le jourd’ici à fin 2020, pour arriver à 500 personnes formées sur l’Intelligence Artificielle. En parallèle, le groupe compte coordonner ses efforts à l’échelle européenne. Condition sine qua non de la réussite de l’écosystème français sur le plan international comme l’a souligné le président Macron lors de son intervention jeudi 16 mai à VivaTech. Pour mettre toutes les chances de son côté, Laurence Lafont, en charge du développement du plan IA en Europe, misera sur la transversalité des écosystèmes.

C’est parti pour la FlashInterview de Laurence Lafont pour mieux comprendre les enjeux et la stratégie en matière d’Intelligence Artificielle de Microsoft . Mais aussi comment le géant de Redmondabordele sujet de l’éthique dans l’Intelligence Artificielle, à la fois globalement en France avec Impact IA, mais aussi en interne, avec le comité Aether que Microsoft est en train de déployer dans l’Hexagone.

Vous aimez cet article ?

Share on twitter
Partager sur Twitter
Share on linkedin
Partager sur Linkedin
Share on facebook
Partager sur Facebook
Share on pinterest
Partager sur Pinterest

Laissez un commentaire

No Comments
Leave a Reply